Menu

Topologie de l’Inconscient 3 Noeud Borroméen

3 Responses

  1. Bonjour,

    Guy Massat dit le prêtre est la parole, l’imaginaire c’est le paysan, et le guerrier qui défend c’est le symbolique. sur les représentations des noeuds borroméens, le guerrier est dans le réel et le prêtre dans le symbolique ?

    A toutes fins utiles,
    Cdt

  2. Bravo et merci pour cette restitution. Le colibri a eu l’effet d’une fulgurance ; il a peut être ouvert pour toujours la 3ème voix ; ni le col bleu ni le col blanc ne convenaient. Un poème jailli dans la foulée…

    « PRIS-SON-NIER
    L’éléphant dansait sur la rivière,
    Car la souris l’a mise à l’eau d’un saut de patte,
    La paille piquée au vif en a profité,
    Pour brigander la mariée à l’aide,
    Si vent sait fait ça les nourrir à point,
    C’est du divan que l’abîme à bois,
    Voilà que le maçon d’un rendez-vous de retard,
    A pris le trou d’avant son tour,
    C’est le vert qui ciseau s’y fait,
    Qu’a fini par les mettre en raccord,
    La musique en était toute chosifiée,
    Ça l’a fait fondre de la glace qu’elle avait vu geler,
    Le gel à bail cette vieille chaudière n’avait plus que les dents du son,
    Pour faire en tendre les voix,
    Non pas que les gaillards la fuient mais,
    Si la peinture n’est pas sèche, la poudre du Père l’a peint pain,
    Il était boulanger,
    Avant d’être prisonnier. »

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *